dimanche 9 novembre 2008

Violence : les racines du mal, par Lucienne Bui Trong

Violence : les racines du mal
(éditions : le Relié, collection : ose savoir)
Lucienne Bui Trong
« Spécialiste de la violence urbaine par profession ( ex-commissaire divisionnaire à la direction centrale des Renseignements Généraux) et philosophe de formation, L B T analyse, en observatrice privilégiée, le mal qui frappe de plus en plus durement la société française. Elle considère cette société dédiée à l’individu-roi et, face à lui, un Etat harcelé par des revendications de toutes sortes, géant affaibli qui semble douter de l’autorité même dont il est investi. Elle note les contradictions de l’individualisme contemporain, revient aux sources de la liberté, et met en lumière, avec les racines de la violence, ses possibles remèdes. »

Introduction
Il y a une désacralisation de toutes les formes d’autorité, dans la société civile comme dans l’Etat.
« Les repères se brouillent, et seul semble subsister l’individu, porteur de droits transformés en créances. »
Or l’homme de la rue ne se reconnaît pas dans ce « bougisme » des élites : il pense toujours que certains repères ou valeurs sont nécessaires et dignes de respect .
L’approche policière qui était la mienne « marquer son propre territoire et se faire respecter, à tous les niveaux de la société…restaurer l’autorité, afin d’indiquer clairement aux jeunes les limites à ne pas franchir, les lieux et les règles à respecter. », a toujours été approuvée par les éducateurs et parents rencontrés .
L’autorité n’est pas un concept dépassé, « l’individu… ne réalise son humanité que par l ‘éducation, par sa relation avec les autres.
Comment retrouver la notion d’autorité ?


1 commentaire:

Pascal a dit…

Bonjour,
C'est gentil d'avoir cité mon livre. Si on se croise, je vous mettrai une dédicace. En attendant, j'ai mis un lien vers votre blog sur le mien :

http://blogsperso.orange.fr/web/jsp/blog.jsp?page=2&blogID=593046&pos=0#commStartList

Cordialement,
Pascal Jacob
pascal-jacob@laposte.net