mardi 20 janvier 2009

Soral par XYR

Sociologie du réel
>> dimanche 18 janvier 2009

Je me souviens avoir un jour entendu Alain Soral dire que les Arabes de France - ceux qui sifflent des hymnes dans des stades et agressent des Blancs, pas ceux qu'on voit sur les plateaux télé - ont raison de détester ce pays, puisqu'en effet il est détestable. BHL, Steevy et gay pride, comment leur demander de respecter ce qui n'est pas respectable ? Tel était son discours.

Aujourd'hui j'écoute une émission sur Radio Courtoisie au sujet de l'identité française à laquelle participe - l'émission pas l'identité française - notre ami Soral. Voici quelques-uns de ses premiers propos.

La France c'est ta mère d'abord. Et tu n'aimes pas ta mère pour des raisons objectives, comme tu critiquerais un produit ou même comme tu tomberais amoureux d'une femme par accident, la France c'est ma mère, je l'aime ça me dépasse, c'est d'abord irrationnel.

Pour une fois je suis pleinement d'accord avec lui. Cet amour de la mère patrie n'est pas explicable par la raison. Il ne s'encombre pas d'arguments. Il n'en a pas besoin. Ce n'est pas au niveau du cerveau que ça se joue. Mais ce que Soral nie par ailleurs, c'est que la haine de ces Arabes qui brûlent nos rues est de même nature. Si ces gens ne se sentent pas appartenir à la France ce n'est pas à cause de ses émissions de télévision débiles ou de ses philosophes milliardaires, c'est tout simplement parce qu'ils ne sont pas des Français.

Lorsque de jeunes Africains, qu'ils soient originaires du dessus ou du dessous du Sahara, se font remarquer à travers telle ou telle voiture crâmée, telle ou telle vieille agressée ou telle ou telle jeune fille violée, ils n'expriment pas un refus de la France de BHL, de Steevy et de la gay pride.

Ils ne rejettent pas la décadence de la nation française. Ils rejettent la nation française.

Moi aussi je la vomis cette France en décomposition, cette France bobo bien-pensante, cette France de Jack Lang avec musique techno et plume dans l'cul. Mais ce n'est pas simplement elle que ces jeunes hurlant Allah akbar veulent voir disparaître. C'est elle et tout le reste.

C'est le chemin des Dames et le vin de Bordeaux. C'est le grand chateau fort des Ardennes et la cathédrale de Reims. C'est l'âme de cette terre. Sa musique, ses odeurs, ses goûts. Son histoire, ses millénaires. Notre culture, notre langue et notre sang. Ce n'est pas la République qu'ils haïssent, ni même ce qu'elle est devenue, c'est la France, l'Europe, l'Occident. C'est tout ce que nous sommes, c'est atavique, c'est éternel. C'est nous qu'ils brûlent. C'est ici et maintenant qu'ils détruisent notre hier pour leur demain. Et ils sont heureux que des hommes comme Alain Soral existent pour les y aider.

C'est mentir que de prétendre qu'ils exècrent cette nation pour telle ou telle raison. Leur aversion pour la France n'est pas plus objective et rationnelle que notre amour pour elle. Et ça ne date pas d'hier.

Ils font partie de la civilisation islamique et bien que Soral ne veuille pas le voir parce qu'ils portent une paire de Nike et regardent MTV, eux ne s'y trompent pas. Ils savent parfaitement ce qu'ils sont et ce qu'ils font. Ces gens sont bien contents d'être considérés comme destructurés par quelques intellectuels ayant de la merde dans les yeux, là où ils sont tout le contraire.

Alain peut pester contre le libéralisme mondialisé à longueur de temps, ce pseudo combat contre l'Empire ne masque plus le fait - évident - qu'il bosse pour celui d'en face. Oh que c'est beau l'islam, oh que c'est viril, ils sont pas décadents eux, ils ont pas d'SOS racisme ni d'Act up. Syndrôme de Stockholm certainement...

D'ailleurs il ne s'en cache même plus. Toujours dans cette émission de Radio Courtoisie, il dit clairement qu'il faut encourager l'islamisation des jeunes Arabes du pays car, selon lui, la restauration de l'enracinement et de l'amour de leur passé est la meilleure façon de les inciter à retourner sur les terres de leurs ancêtres. Bien sur Alain. Construire des mosquées ici est évidemment le meilleur moyen de les faire partir. Et après on me dit que Dantec fait dans la science-fiction...

Soral, avec son association Egalité & Réconciliation, organise aussi des manifestations de soutien à la Palestine en ce moment. Logique nous dit-il. Je suis un patriote français, je soutiens donc les patriotes palestiniens pour les valeurs qui sont les miennes. Chaque peuple a droit à une terre. Et les Juifs, Alain ? Ah mais les Juifs c'est pas pareil...

Défiler sur le territoire français pour défendre une nation étrangère, avec des étrangers, en tenant des drapeaux étrangers, ça le dérange pas Alain Soral. Parce qu'il est universaliste lui. Il défend les principes nationalistes au-delà des frontières françaises bien plus que les frontières de la nation française. Il veut aider les peuples qui s'affirment dans leur identité, même chez nous, du moment qu'ils ne cèdent pas au cosmopolitisme à l'américaine. Mais alors Alain, t'aurais fait quoi en 42 ? Parce que dans le genre puissance enracinée décomplexée, les Allemands s'en tiraient pas mal...

S'émerveillant devant quelques jeunes Algériens se mettant à lire le Coran, Alain Soral ne fait jamais référence à nos propres références culturelles. Comme le lui fait remarquer un invité de l'émission, je ne sais plus lequel, de nombreux Européens se rassemblent chaque week-end dans des tas d'endroits sur notre continent pour écouter de la musique celtique, de la musique rock, ou les deux en même temps, pour se retrouver même sans en avoir conscience dans leur identité, notre identité, le genre de choses dont se fout complètement le sociologue amoureux de Mahomet qui dit lui-même se sentir bien plus proche d'un nord-Africain que d'un Allemand ou d'un Italien, sans même parler d'un nord-Américain...

La droite des valeurs ça n'a aucun sens. Cette proximité théorique entre catholiques et musulmans sous prétexte qu'ils sont tous deux des croyants est fictive. Faut être sacrément con pour croire qu'il suffit d'être hostile à l'avortement et à la drogue pour appartenir à la même civilisation. Un chrétien occidental sera toujours plus proche d'un athée d'ici que d'un religieux de là-bas, parce que ce qui compte c'est d'avoir écouté les Clash et Deep Purple à l'adolescence allongés dans son pieu, et non d'être pieux. Aucune similitude entre les Evangiles et les Sourates ne remplacera les solos de Jimmy Page et les riffs de Pete Townshend qui nous ont bousillé les oreilles. Il est là le pays réel. Elle est là la communauté de destin.

Mais oublions tout ceci. Soral est un mec sympathique dans la vie, j'en suis sûr. Mais sauver la France avec des rappeurs et des drapeaux du Hamas, bon, ça suffit maintenant. Les plus courtes sont les meilleures.

1 commentaire:

Eric Mercier a dit…

" Je me souviens avoir un jour entendu Alain Soral dire que les Arabes de France - ceux qui sifflent des hymnes dans des stades et agressent des Blancs, pas ceux qu'on voit sur les plateaux télé - ont raison de détester ce pays, puisqu'en effet il est détestable. BHL, Steevy et gay pride, comment leur demander de respecter ce qui n'est pas respectable ? Tel était son discours. "

Alors tu as mal compris. C'est un discours que tu retrouves dans " Jusqu'ou va-t-on descendre ? " au mot " Delinquance ( 2 ) ". Il attaque l'education gauchiste qui a poussé les enfants d'immigres recents a detester la France, et dit qu'ainsi il ne faut pas s'etonner que ceux ci detestent la France.. A force de pointer ce pays comme meprisable, il est normal qu'il soit meprisé .
Il n'attaque pas la France, il attaque cette ideologie gauchiste née des années 80.
Salutations.